A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Prairies fleuries

Une grande partie de la superficie des jardins est consacrée à de la pelouse, peu accueillante pour la faune et la flore. Vous pouvez en faire un petit paradis de biodiversité en consacrant une partie de votre pelouse à de la prairie fleurie.

Pour ce faire, il faut :

  • Choisir un emplacement bien ensoleillé, éloigné des arbres et en continuité avec votre pelouse rase. Ceci vous permettra de l’observer de près sans l’écraser ni déranger les insectes.
  • Laisser faire la nature : le sol renferme un stock de graines qui n’attendent que des conditions favorables pour se manifester. Si le terrain est nu au départ, il est possible de semer des graines de fleurs sauvages indigènes.
  • Faucher une fois par an, soit mi-juillet (pour les parcelles fleuries au printemps), soit mi-septembre (pour les parcelles fleuries en été).
  • Retirer le foin de la prairie: cela peut surprendre, mais plus le sol est pauvre, plus la biodiversité est grande. En fauchant une fois l’an et en emportant le foin, le sol s’appauvrira peu à peu, et les fleurs vont apparaître.
  • Prévoir une zone non-fauchée pour l’hiver afin que les insectes ou leurs œufs puissent y survivre. Changer l’emplacement de la zone chaque année afin qu’elle ne s’embroussaille pas.
  • Si la place le permet, laissez une partie de la prairie évoluer vers une friche en ne faucher qu’une fois tous les 3 ans. Cela facilitera l’hivernage et la reproduction des petits mammifères et des oiseaux.