A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Détention d’animaux de races locales menacées

Préserver les races wallonnes anciennes

La conservation de la diversité des animaux de ferme est d'importance économique et culturelle. En effet, les races locales possèdent des potentialités uniques car elles sont adaptées à leur environnement. Les perdre, c'est perdre un potentiel génétique et un patrimoine agricole.

L’élevage de ces animaux, souvent moins rentable, est donc encouragé au travers du programme agroenvironnemental.

En wallonie, ces objectifs de conservation s’adressent au Blanc-Bleu mixte, aux races wallonnes de chevaux de trait ou de débardage (cheval de trait ardennais, cheval de trait belge) ainsi qu’aux moutons de races locales menacées (Laitier belge, entre-Sambre-et-Meuse, Ardennais tacheté, Ardennais roux, Mergelland).

MAE 6

  • 120 € /an pour la conservation de vache Blanc Bleu mixte âgée de 2 ans ou plus
  • 200 € /an pour la conservation de chevaux de trait ardennaisou belge âgés de 2 ans ou plus
  • 30 € /an pour la conservation de moutons de races locales menacées âgés de 6 mois ou plus

Actuellement :

  • 80 éleveurs de Blanc Bleu mixte (4 000 animaux) ;
  • 350 éleveurs de chevaux de trait ardennais ou belge (1200 chevaux) ;
  • 80 éleveurs de moutons de races locales menacées

Pour en savoir plus sur le cahier des charges de cette MAE

 

Mouton « entre-Sambre-et-Meuse »

© PS

Blanc-Bleu mixte

© PS

Cheval de trait belge

© PS

Cheval de trait ardennais

© PS