A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Aides et obligations

Améliorer la nature n’est pas une chose simple… Quantité ? Qualité ? Pour ce faire il importe de combiner obligations, actions volontaires et soutiens financiers. Quel que soit le public –agriculteurs ou citoyens – les mécanismes sont identiques mais les outils, les moyens et les impacts de ces politiques « nature » sont d’ampleur bien différente.

Pour le citoyen, les obligations en matière de protection de la nature relèvent des lois sur la conservation de la nature (non destruction des espèces et de leurs habitats , …) et sur l’aménagement du territoire (respect du plan de secteur, non destruction des haies, …), les actions volontaires en matière de nature sont promues par nombre d’opérateurs (enseignants, associations, administrations, …) tandis qu’une aide financière peut-être allouée à la plantation et à l’entretien des haies et fruitiers haute tige.

Pour les agriculteurs, les obligations en matière d’environnement en général et de nature en particulier sont intégrées dans le système de conditionnalité agricole. Dans les périmètres Natura2000, les contraintes peuvent être plus fortes mais elles sont alors compensées par une indemnité spécifique. En cas de non respect de ces règles, les aides publiques européennes et régionales allouées aux agriculteurs sont réduites voir supprimées.

Le principal outil financier qui permet d’accompagner les agriculteurs qui s’impliquent en matière de protection et de redéveloppement de la nature est accessible à tous les membres de la profession de manière volontaire moyennant le respect de cahiers des charges : il porte le nom de « programme agro-environnemental wallon ».

Liste des aides