A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

L’AgriNature partenaire
de la gestion des réserves naturelles

La Wallonie compte plus de 10 000 ha de réserves naturelles protégées. 20 % de ces surfaces sont gérées par des agriculteurs. Ce sont des milieux ouverts ou semi-ouverts nécessitant des pratiques de gestion extensives.

En ciblant leurs interventions, les agriculteurs préservent les espèces animales et végétales qui font la richesse de ces réserves. Ainsi sans le pâturage léger des pelouses calcaires, ces milieux seraient rapidement recolonisés par une végétation arbustive au détriment des orchidées (telles que l’ophrys bourdon ou l’orchis singe) ou encore des papillons tels que l’adonis bleu. Dans le même ordre d’idées, si les prairies maigres situées en réserves naturelles étaient gérées de manière intensive (apport d’engrais), cela entraînerait la disparition du cortège floristique inféodé au milieu.

Entretien avec

Tony Neuforge, Landwirt im Naturreservat "Prés de la Lienne" (Lierneux) - nur in frz. Sprache

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Des espèces maintenues
par l’action des agriculteurs :

 

Succise des prés

© GIREA

Fenouil des Alpes

© AO

Pie grièche écorcheur

© RD

Triton crêté

© CS

Orchis pyramidale

© PB

Adonis bleu

© JD

Entretien d’une réserve par des Mergelland

© SD

Entretien d’une réserve par des highlands

© IH