A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

AgriNature, maillon du réseau écologique

Le réseau écologique d’une espèce est l’ensemble des lieux de vie susceptibles d’être habités ou parcourus par cette espèce.

Prenons un exemple:

Le petit rhinolophe, une espèce de chauves-souris devenue très rare en Wallonie, a besoin de nombreux endroits pour pouvoir survivre. Les grottes naturelles, les greniers et autres cavités l’accueillent pendant la journée.

La nuit, il chasse des insectes dans les prairies, le long des lisières, dans les sous-bois, près des mares ou des cours d’eau. Ces zones sont appelées « zones centrales (1) » et « zones de développement (2) ».

De plus, pour se déplacer entre cavités et terrain de chasse, il a besoin de haies et d’alignements d’arbres car il est incapable de se déplacer en milieu ouvert. Ces espaces constituent les « zones de liaison (3) ».

Réunies, ces zones qui fournissent lieu de vie, nourriture et couloir de vol constituent le réseau écologique de l'espèce

Le réseau écologique peut s’envisager au niveau de l’ensemble d’une région et rassemble alors les lieux de vie de toutes les espèces présentes dans cette région.

L’agriculture couvrant la moitié du territoire wallon, l'implication des agriculteurs dans la sauvegarde et le développement du réseau écologique est primordiale.

Réseau écologique

[Image interactive]

Obtenir Adobe Flash Player