A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Les tourbières et landes humides

Il s’agit de formations végétales localisées dans des milieux saturés en eau et très pauvres en éléments nutritifs. L’exploitation pour la tourbe a transformé les tourbières en landes humides.

Les tourbières sont caractérisées par des espèces telles que les sphaignes, la bruyère quaternée, la linaigrette vaginée, et les myrtilles comme la canneberge, l’airelle, la myrtille de loup.

Les landes humides sont, quant à elles, dominées par la molinie, la bruyère commune et les joncs.

Ces prairies sont l’habitat du tétras lyre, du lézard des souches, de la pie grièche grise ou encore du damier de la canneberge.

Dans le cadre des MAE

Elles sont toutes deux gérées par pâturage entre le 15 avril et le 30 novembre, avec une charge maximale en bétail de 0,25 UGB/ha.an.