A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Prairies de fauche montagnarde

Situées à une altitude supérieure à 550 m, ces prairies agrémentent les paysages de la Haute-Ardenne de véritables tapis de fleurs blanches, jaunes, roses ou mauves. Devenues extrêmement rares, elles représentent un habitat privilégié pour de nombreuses espèces végétales à valeur patrimoniale comme le fenouil des Alpes, la centaurée noire et la très rare knautie des bois. On y retrouve bien d’autres espèces liées à la Haute Ardenne comme le pâturin des montagnes, la centaurée des montagnes, la sanguisorbe officinale, l’arnica, l’alchémille vert-jaunâtre, et le très rare thésion des prés. La présence de nombreuses plantes à fleurs attire quantité de bourdons et de papillons en tout genre.

Certains oiseaux très menacés aujourd’hui comme le pipit farlouse ou le tarier des prés nichant au niveau du sol, y trouvent refuge.

Dans le cadre des MAE

Ces prairies sont généralement pâturées (encore parfois fauchées si le relief n’est pas trop marqué) après le 15 juillet ou le 1er août avec une faible charge de l’ordre de 6 UGB /ha pendant 1 mois.

 

© AO

© CVG

© SR

© SR

© JMP

© JMP