A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

La chouette effraie

Ecologie

Rapace nocturne, la chouette effraie survole nos champs et nos prairies dès l’arrivée du crépuscule. Elle se reconnaît facilement à ses teintes claires et à sa face parcourue d’un cœur blanc percé de grands yeux noirs. Très proche de l’homme, elle vit dans les clochers, les granges, les greniers, les hangars et affectionne particulièrement les zones ouvertes et cultivées parsemées d’arbres et de haies. Elle vole ainsi au-dessus des prairies et des champs à la recherche des campagnols, musaraignes et autres rongeurs qui constituent son alimentation. Plus rarement, elle se nourrit également de lapins, de petits oiseaux et même de chauves-souris.

Animal monogame, la chouette effraie forme son nid d’un tas de terre entremêlé de paille dans un bâtiment tranquille, une grange ou parfois dans un trou d’arbre. Elle pond en général de 4 à 7 œufs par couvée (maximum 3 couvées par an).

Répartition et abondance

La chouette effraie a beaucoup souffert des changements apportés au territoire wallon dans les années 50. L’expansion des monocultures, accompagnée de la disparition des haies et l’utilisation de rodenticides, a fortement diminué ses zones de chasse. Obligée de chasser dans les bandes aménagées ou aux abords des routes, elle est souvent victime du trafic routier ou de collision avec des clôtures. La modification de l’architecture des granges et la fermeture des clochers ont également amoindri ses chances de trouver un lieu de nidification. Cependant l’espèce est à nouveau en expansion grâce notamment à l’augmentation des MAE.

  • Période d’activité : toute l’année
  • Localisation : partout
  • Statut : non menacée
  • Longévité: 10 ans