A NE PAS MANQUER

  • Les reines de la nuitLes reines de la nuit

 

Le « Blanc-Bleu mixte »

La spécialisation des exploitations agricoles, initiée dans les années 1960, s’est accompagnée d’une amélioration des races locales vers des finalités uniques : viande ou lait. La race bovine Blanc-Bleu, initialement mixte c’est-à-dire produisant à la fois des rendements intéressants en viande et en lait, a ainsi été orientée vers la stricte production de viande, donnant l’actuel Blanc-Bleu belge. La variété mixte a donc été progressivement abandonnée.

Pourtant, cette race ne manque pas d’atouts. Le Blanc-Bleu mixte a de bonnes aptitudes bouchères et un potentiel laitier variable. Il présente une bonne rusticité et une facilité d’élevage et de vêlage (en comparaison au Blanc-Bleu belge).

De plus, il est bien adapté au pâturage extensif et valorise au mieux la prairie en se satisfaisant d’un fourrage hétérogène. Ceci permet un recours limité aux engrais.

Cette race locale menacée est éligible à la MAE 6

  • Poids mâle : 1000-1300 kg
  • Poids femelle : 700 kg
  • Gestation: 9 mois
  • Filière: viande et lait

 

© PS

© PS

© PS

© PS

© PS